l'Ecole de la Citoyenneté du 16 au 20 novembre 2015 à Paris



Les attentats qui ont eu lieu le 13 novembre à Paris nous ont tous largement éprouvés. Et la session de novembre qui vient de se terminer a été amplement perturbée par l’état d’urgence décrété par le Président de la République pour ce qui était des possibilités de visite et de déplacement. Nous l'avons néanmoins maintenue et n’avons eu par ailleurs à regretter que 4 défections parmi les stagiaires inscrits à cette session. Les autres n’en n’ont été que plus motivés et ont su témoigner de l’acte politique et citoyen que constituait leur participation à la session dans ces circonstances. La visite du Stade de France rendu inaccessible a été remplacée par une visite de Beaubourg et de la tour Eiffel, et les bateaux-mouches ont été remplacés par une visite guidée de l'Ile de la Cité et de l'Ile Saint-Louis. Nous avons pu aborder au cours des débats de la semaine et à l'initiative des jeunes de nombreux sujets en rapport avec les attentats et la situation de la France.



«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires