l'Ecole de la Citoyenneté du 15 au 19 juin 2015 à Paris


Nous nous installons encore une fois dans les locaux de la MIJE, 6 rue de Fourcy dans le 4ème arrondissement de Paris, en plein cœur du Marais. Nous profitons d'une nouvelle salle de formation, un peu plus vaste, que les stagiaires ont appréciée.

Le groupe est composé de 12 jeunes, au lieu des 14 prévus, suite à un désistement de dernière minute. Ils viennent de Carcassonne, d'Evreux, de Meaux, de Nice, de Salon de Provence et de Tarbes. Ils sont hébergés dans 2 lieux gérés par la MIJE à proximité du lieu de formation, ce qui réduit les temps de transports, et permet de mieux profiter des richesses de la capitales.

La session est principalement consacrée à l’écologie et au développement durable en raison de la Conférence sur le climat de novembre 2015 à Paris et d'un co financement par la réserve parlementaire du groupe EELV.

Les sujets citoyens abordés tout au long de la semaine concernent l'écologie, la multinationale Monsanto, les déchets et le recyclage, la sensibilisation des jeunes sur la sexualité, les MST/IST, le VIH et les hépatites, le mariage pour tous, les jeunes et la drogue.

Les stagiaires ont pu rencontrer Charles-Adrien LOUIS, Président et coordinateur du pôle coordination de l'association "Avenir Climatique », Noël MAMERE, Député Europe Ecologie Les Verts et Grégory COURTAS, maire de Pussay en Essonne.

Ils ont aussi profité d’une croisière en bateaux- mouches sur la Seine à la découverte des monuments de Paris, d’un dîner sur les Champs-Elysées, d’une visite de l'Assemblée Nationale et du Stade de France.

La cérémonie de clôture à L'Assemblée Nationale, en présence de Pascal BONNET, Conseillère Prévention et Citoyenneté auprès du Ministre de la Ville, a donné lieu à la projection du film de la semaine, la remise des attestations par Françoise CLERVAL, Présidente d'ENCit.

En savoir plus

«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires