Agir, rencontrer et grandir


Yassamine et Karima, jeunes montpelliéraines de 24 ans, ont participé à l'Ecole de la Citoyenneté à Paris, organisée du 23 au 27 février 2015.

Le 4 mai dernier, devant l’équipe de la Mission Locale de l’agglomération de Montpellier (antenne Mosson), Yassamine a présenté le film réalisé pendant la semaine. Cette projection a été l’occasion d’échanger avec les conseillers sur le déroulement de l’action et l’intérêt qu’elle a suscité auprès des jeunes participants.

Yassamine a résumé en trois mots cette expérience : « Agir, rencontrer et grandir » :

« Avant, nous étions spectateurs ; avec cette action, nous avons appris à être acteurs, à considérer la politique différemment, comme un moyen d’exprimer ses idées et d’agir. C’est à travers les discussions avec les intervenants (une militante associative, une sénatrice et un arbitre international) que nous avons compris l’importance de l’engagement, de la prise de parole, de la confiance en soi et le sens des valeurs comme le respect et l’écoute. Ce qui nous a intéressés, ce sont aussi les débats autour des sujets que nous avions choisis et préparés, comme celui du handicap, celui de l’intégration et celui de la délinquance. J’ai réagi à tous ces sujets, qui me touchaient personnellement. Et puis les sorties que nous avons pu faire (la visite de Paris en bateau mouche, celle du Sénat et celle du Stade de France) étaient en lien avec les grands thèmes que nous avons travaillés pendant la semaine et avec les valeurs de la citoyenneté : l’espace public, la politique et le sport collectif.

Au départ, j’appréhendais un peu le regard des autres sur nous et sur le sujet que nous avions choisi (la réorientation). Mais au fur et à mesure des débats, ces inquiétudes ont disparu. A la fin de la semaine, le groupe était très soudé. Nous avons appris à nous connaitre, à nous apprécier et à nous motiver mutuellement. Nous nous sommes donné un nom « Les zinzins citoyens » et nous continuons à échanger entre nous à travers les réseaux sociaux. »

«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires