Ecole de la Citoyenneté du 23 au 27 février 2015 à Paris


Pour cette première session de 2015, c'est dans les locaux de la MIJE, 6 rue de Fourcy dans le 4ème arrondissement de Paris, en plein cœur du Marais, que nos stagiaires ont posé leurs valises. Ils profitaient ainsi de la proximité de la Seine, de l'ile St-Louis et de l'Ile de la Cité, du centre culturel, politique et universitaire de la capitale.

Le groupe est composé de 6 jeunes de Poitiers et 8 jeunes issus des missions locales de Lille, Montpellier, Strasbourg et Viry-Châtillon.

Les sujets citoyens abordés tout au long de la semaine ont été : "la garantie jeune", "le manque d'activités proposées aux jeunes de 18-25ans", "vivre ensemble par la culture, le passage du système scolaire à la vie active", "la dérive des jeunes dans les quartiers défavorisés", "intégrer un pays étranger lorsqu'on est jeune, la place des personnes handicapées".

Les stagiaires ont pu profiter d’une croisière en Bateaux-Mouches sur la Seine à la découverte des monuments de Paris, d’un diner sur les Champs-Elysées, d’une visite du Sénat et du Stade de France.

Ils ont aussi pu rencontrer Tony CHAPRON, Arbitre de football international, Claire Lise CAMPION, Sénatrice de l’Essonne et Antigone CHARALAMBOUS, coordinatrice du pôle sensibilisation chez «Mouvement du nid».

La cérémonie de clôture à l'Hôtel de ville du 4ème arrondissement de Paris, en présence de Julien LANDEL, premier adjoint au maire, a donné lieu à la projection du film de la semaine et remise des attestations.


Plus de détails sur la session



Mots-clés :

«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires