Notre mission, nos valeurs

Les origines

 

ENCit est née de la volonté d’une équipe de formation de démultiplier des actions qui ont permis depuis 7 ans à 650 jeunes de mobiliser ou remobiliser leur capacité à se positionner dans la vie de la cité.

« L'Ecole est née en 2007 de la volonté de répondre aux problèmes posés par les émeutes de 2005.Tenter de redonner la parole aux jeunes des zones urbaines sensibles afin d'éviter un recours à la violence comme seul moyen d'expression»

L'enjeu de l'association

 

L’enjeu de l’association est de permettre un accès et une participation à la vie démocratique à ceux qui risquent d’en être exclus et en particulier les jeunes. Nous souhaitons lutter contre la séduction des idées simplificatrices du populisme, contre toute forme d’extrémismes, contre la violence ou la résignation, contre le repli communautaire, en redonnant la capacité de penser par soi-même avec l’autre et non pas comme les autres.

 

Il s’agit de retrouver le sens l'engagement pour un bien commun. En créant les conditions d’un « véritable dialogue » dans le fond et dans la forme, l’expérimentation du débat démocratique devient possible. Ainsi peut se développer chez chacun une capacité à prendre la parole de manière argumentée et l’exigence d’une «vraie réponse » des interlocuteurs.

« ENCit se veut un espace de débats publics, entre citoyens volontaires qui ne se connaissent pas, fabriquant pendant un temps et un lieu une micro société sans autre enjeu que celui de réfléchir et de construire ensemble un bout de la vie de la cité. »

Les valeurs humaines

 

Les formateurs sont tous engagés dans la vie citoyenne à titre personnel et se positionnent en tant que « formateur citoyen ». Ils sont citoyens à la rencontre d’autres citoyens, chacun apportant ses ressources pour produire de la réflexion et de la connaissance.

 

ENCit est une association apolitique et non confessionnelle.

«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires