Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Une association pour "encitoyenner" la société

Les origines de l'association

  • Le concept de l’ENCit est né en 2007 de la volonté de répondre aux problèmes posés par les émeutes de 2005. Tenter de redonner la parole aux jeunes des zones urbaines sensibles afin d'éviter un recours à la violence comme seul moyen d'expression.

  • Après 6 années d’expérimentation et d’amélioration d’une action de formation des jeunes d’une semaine en immersion, l’équipe d’origine s’est constituée en association afin de pouvoir développer l'impact de son action vers l’Europe et les professionnels.

 

Le projet associatif 

  •  Accompagner les jeunes et toutes les personnes  qui ne se sentent pas forcément légitimes à participer au fonctionnement démocratique du pays vers la citoyenneté active, c’est-à-dire : la capacité à prendre la parole, la conscience que le seul fait d’être vivant, d’avoir une histoire et donc une expérience singulière de la vie et du rapport avec les autres, de penser, de ressentir, leur donne légitimité à participer à la vie de la « Cité » et donc d’être citoyen dans la plénitude de ce qu’accorde ce statut ; citoyen français, et donc citoyen européen.

  • Nous voulons permettre un accès et une participation à la vie démocratique à ceux qui risquent d’en être exclus et en particulier les jeunes. Nous souhaitons lutter contre la séduction des idées simplificatrices du populisme, contre toute forme d’extrémisme, contre la violence ou la résignation, contre le repli communautaire, en redonnant la capacité de penser par soi-même avec l’autre et non pas comme les autres.

  • Il s’agit de retrouver le sens de l'engagement pour un bien commun. En créant les conditions d’un « véritable dialogue » dans le fond et dans la forme, l’expérimentation du débat démocratique devient possible. Ainsi peut se développer chez chacun une capacité à prendre la parole de manière argumentée et l’exigence d’une « vraie réponse » des interlocuteurs.

 

Les valeurs

  • Le déplacement, pour sortir de chez soi, décaler son point de vue,

  • La reconnaissance, du savoir de chacun issu de l’expérience de vie,

  • La considération, être reconnu comme citoyen, être accueilli avec soin.

 

Les références

  • Notre approche de la citoyenneté, pour originale qu'elle soit, n'est pas née du vide.

  • Elle s'appuie sur notre expérience de la relation avec les jeunes et les professionnels dans le cadre  pédagogique mais se nourrit du travail d'expérimentation, de pensée et de conceptualisation fait par d'autres avant nous. Ils sont nos références et nous voudrions les partager avec vous.

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus