Ecole de la Citoyenneté du 19 au 23 octobre 2015 à Paris

Une session marquée par les attentats qui se sont produits à Paris à peine 3 jours auparavant. Nous avons choisi de la maintenir par conviction, convaincu que les circonstances donnaient encore plus d'importance à notre action qui vise à permettre encore et toujours l'existance d'un débat entre les citoyens français sans sujet tabou et en toute liberté de conscience.

Le groupe est composé de jeunes  Carcassonne, Clermont-Ferrand, Deuil-la-Barre, Évreux, Grigny, Les Mureaux et Nord-Essonne.

 

Les attentats du 13 novembre  ont eu pour incidence la défection de 4 jeunes qui nous ont prévenu dès le samedi de leur désistement.

Les jeunes présents sont eux, particulièrement mobilisés par les circonstances et affirment d'autant plus l'intérèt pour eux de participer à cette semaine à Paris.

Certains souhaitent consacrer un temps pour aller se recueillir sur les lieu des fusillades.

 

Plusieurs temps seront pris au cours de la semaine pour expliquer et commenter les mesures prises par le gouvernement et en particulier la déclaration de l'Etat d'urgence et la convocation à Versailles par le président de la République du Congrès.

PRINCIPE D'IMMERSION*

 

  • Rencontrer d'autres univers, créer du lien

  • vie en communauté, parler avec tout le monde

  • Plus de rapprochement, de cohésion de groupe, de partage

  • Une plus grande ouverture d'esprit

  • Ça m'a aidé à m'ouvrir un peu plus, m'exprimer en

  • On a appris à se connaitre, partager des expériences perso, créer des liens

  • Ça m'a permis de parler en publique et de rencontrer d'autres jeunes

Les temps de débats ont permis à chacun de confronter son point de vue à celui des autres en éprouvant la difficulté d'être dans l'accueil de la parole de l'autre lorsque celui-ci n'est pas de notre avis (le sujet sur la difficulté d'accès à la formation et à l'emploi en situation de handicap a  particulièrement touché l'ensemble de participant)

DEBATS*

 

  • "jai apprécié tous les sujets. Le sujet de James sur le handicap m'a le plus touché.

  • J'ai affronté mes peurs car j'ai réussi à présenter mon sujet.

  • j'ai écouté l'avis des autres pour prendre du recul sur mes idées.

  • chacun a fourni un travail remarquable. Tous le monde a été investi. Choix des sujets intéressant.

  • c'était un temps fort dans la journée. Chacun pouvait s'exprimer, un temps essentiel"

THEMES DES DEBATS

 

  • Le développement durable

  • Le chômage des jeunes en milieu rural

  • Pourquoi il n'y a pas assez de portes ouvertes pour le handicap

  • A quoi sert l'association des maman aux Mureaux

  • l'interruption volontaire de grossesse

  • prise en compte du handicap dans la société française

Les invités

Mardi 16h

Rencontre avec Pierre BOTTON, Président de l'association "Ensemble contre la récidive : les Prisons du Cœur"

"Unhomme investi dans sa lutte. Il a été très ouvert. J'ai aimé car c'est un sujet qui ne tient à cœur."

 

Mercredi 16h

Rencontre avec Jonathan GUERRAND, Militant du collectif Réfugiés Juvisy.

"j'ai beaucoup apprécié son implication pour les réfugiés."

 

Jeudi 16h

Rencontre avec Nicolas LIEBAULT

Elu du 14èarrondissement de Paris.

"Il s'est montré disponible et à l'écoute ! Il m'a redonné foi en la politique. Je vais maintenant m'investir dans la politique. "

Les sorties : l'Etat d'Urgence et la sécurité du groupe nous a amené à réorganiser complètement les visites. Nous avons privilégié les déplacement à pied (visite de l'île-St-Louis, de l'île-de-la-Cité, du Louvre du parvis de Beaubourg et au pied de la tour Eiffel, Visite de la Conciergerie)

(*) toutes les phrases citées dans les encarts de couleur sont extraites des bilans écrits des stagiaires.

Nous nous sommes adapté aux craintes des stagiaires (ainsi, seuls quelques stagiaires ont assisté au spectacle proposé le mercredi soir au théatre des Nouveauté.les autres ayant préféré resté ensembles.

 

La cérémonie de clôture  en présence de a donné lieu à la projection du film de la semaine et à la remise des attestations par Françoise Clerval, Présidente d'ENCit .

Blian de la semaine

CITOYENNETE*

 

  • "C'est la liberté de vote, de penser, d'échanger, c'est le vivre ensemble

  • faire valoir ses droits, se battre face à des hommes politiques pas forcément à notre écoute.

  • vivre et ne pas être spectateur mais acteur

  • un combat à mener

  • communiquer, échanger, débattre tout en s'écoutant

  • échanger, rencontrer, se faire son propre avis

  • Donner aux autres et s'impliquer dans la société

  • Pouvoir débattre comme on veut, exprimer son opinion."

«La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. Elle est action continuelle du citoyen, non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celle de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession… La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas à d’autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels.»

 

Pierre Mendès-France, 1962

Actualités
Partenaires